Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2007 3 15 /08 /août /2007 17:54
SAlam et Dobre Dien a tous,

Nous voila en terre Ouzbeke depuis hier soir mais les
ouzbeks on les connait vraiment depuis 3 jours.
En guest star, Azam et Ravscha qui ont partage notre
quotidien pendant 3 nuits et 3 jours. Alex est
desormais fluent en russe et moi, j'ai decide apres 2
jours de leur parler en francais et on se comprend
bien finalement.
Ils nous ont pris en main rapidememt: Alek fais ton
lit, Alek reveille toi, tu dors trop. Alexis, il faut
manger...
Lena, kakdila?, Lena, kakdila ?. Vous m'aurez
reconnue. Ils ont ete tres prevenant, tous.
Au depart, bien sur, on s'est beaucoup observe, en
fait, moi, ils ont passe leur temps a m'observer.
Parfois meme, la nuit, quand j'etais reveillee par
Azam qui taillait une bavette avec ses potes assis sur
nos couchettes avec Alex ( nous avions reserve les
places du bas, grande erreur)et que j'ouvrais les
yeux, je me trouvais oeil a oeil avec Ravsha qui me
souriait depuis la couchette du haut, la tete penchee
me regardant dormir. Un peu effrayant la premiere
fois.
Ils nous ont completement surpris Azam, Ravsha et puis
tout notre wagon et puis tous les passagers du train,
ils nous ont vraiment surpris... nous
pensions,ouzbekistan, terre musulmane,pas d'alcool en
vue pendant un moment... et bien franchement, Azam et
Ravsha, ils ont une resistance a l'alcool
hallucinante.
Au reveil, le matin, vers 6H quand j'ouvrais l'oeil
pour la premiere fois et que je trouvais Azam, en
train de negocier je ne sais quoi avec je ne sais qui,
assis sur mon lit, et bien, ce n'etait pas au Samovar
qu'il avait ete s'abreuver mais bien au bar du coin.
En realite, le bar du coin c'est partout, vue que tout
est livre a domicile dans ce train, tres pratique:
Piva, Vodka, Mineralska, dans l'ordre de consommation,
Bierre, Vodka et eau minerale. Parfois, un petit
coktail, a 9 degre, a base d'alcool d'amande, vraiment
pour changer de la routine...
Il y a la cabine mais en realite tout se passe dans le
couloir, notamment entre 12H et 16H, quand il fait 40
degres ( pas d'alcool cette fois vous aurez compris)
On echange des mots en russes, des sourires, des rires
et des regards. Et puis on se connait tous, on se
reconnait, c'est un peu chez nous ce couloir. On
s'echange les places a la fenetre, on vient nous
chercher quand des chameaux pointent leurs bosses a
l'horizon, si si, incroyable. La steppe Kazake est
magnifique, notamment au coucher du soleil.
Ah oui, kazak, parceque en verite, la majeure partie
du voyage se passe au Kazakstan. On nous a meme parle
de Borat...
Ce train c'est un veritable centre de trafic et
lorsqu'arrive les passages de frontieres, nos deux
chevaliers, justiciers, qui ont joue les defenseurs
pendant 3 jours, se sont montres nettement moins surs
d'eux quand une minute avant de descendre du train et
de s'aligner pour le controle de police, Ravsha
introduit subitement 'son' telephone portable dans la
poche de chemise d'Alex. Touris, niet problema ...
Touris niet problema... vous imaginez ma tete.
J'avoue que l'alignement sur le quai m'a un peu
impressionne mais une fois de plus Alex a su me
rassurer et puis Ravsha avait raison, Touris niet
problema... ils ne nous ont pas aligne avec les autres
et nous ont fait rapidement monte dans le train apres
verification de nos passeports et toujours la meme
question: vous prenez l'avion pour rentrer, hein?
comment deux touristes pouvaient bien prendre ce
train?
Et bien franchement,ce train m'a bien plu. J'etais
meme contente d'arriver dans mon couloir quand il
m'arrivais de traverser quelques autres wagons a la
recherche de toilettes propres perdues et de traverser
des wagons avec la clim (la notre etait casse bien sur
ainsi que la lumiere le soir) c'etait un peu comme
rentrer a la maison.
Bon, le troisieme jour a ete un peu long mais c'etait
un peu comme une fin de colo quand on s'echange les
adresses et qu'on promet de se revoir vite.
On pense aller voir Ravsha et Azam dans le Ferghana
car vraiment on a bien sympathise et puis il faut
qu'on rende a Ravsha son telephone ...
Tashkent termimus. Tous les ouzbeks, bien transpirant,
se sechent rapidement avec la serviette pretee
gracieusement par la compagnie, s'arrosent de parfum
et remettent des habits et des chaussures convenables
pour debarquer a la capitale.


Si j'avais su qu'un matin, en arrivant tout juste a
Tashkent, je rencontrerai Ali et son hospitalite...
suite au prochain numero.

Lena qui va.


DSC01690.JPG
Partager cet article
Repost0

commentaires

jean 15/08/2007 22:25

C'est presque aussi beau que la ligne 5.
Bises.

anabela 15/08/2007 18:48

Génial ! comme si on y était ! Merci Lena, ça va être super cette année avec vous, dépaysement garanti ;-)